Collège du pays de Banon
Collège
Banon
 

ASSOCIATIONS CULTURELLES

L’association "LES STRAPONTINS"
Les Strapontins – Saison 2015-2016

Avec le soutien de la Communauté de communes du Pays de Forcalquier – Montagne de Lure et
de la Communauté de communes du Pays de Banon

Il était temps ! Voici enfin les propositions de sorties culturelles pour l’année.
Nous avons essuyé beaucoup de refus en juillet, et avons eu des réponses très tardives (jusqu’au 15 septembre), ce qui explique notre retard. Une réponse est encore attendue, pour Pixel de Mourad Merzouki, à Gap. Nous vous demanderons simplement de vous positionner pour ce spectacle, si vous êtes intéressé, en fin de fiche de réservation.
Cette année encore, de la danse, du hip-hop et du théâtre. Des textes du répertoire, des défis de mise en scène. Et un spectacle dédié à Marianne, qui était avec nous à la création des Strapontins, et qu’elle aurait sans doute adoré : Contact, opéra-comique et comédie musicale, mise en scène et chorégraphié par Philippe Decouflé.
Cette année encore, nous irons à Martigues, à Château-Arnoux, à Aix-en-Provence mais aussi pour la première fois dans un théâtre à l’italienne, au Gymnase, à Marseille. Et peut-être à Gap.
Grâce au soutien de la Communauté de Commune du Pays de Forcalquier – Montagne de Lure ainsi que de celle du Pays de Banon, nous pouvons cette saison prendre en charge la moitié du coût des transports pour tous les enfants, pour tous les spectacles, réduire le prix de certains spectacles pour les élèves, et continuer à aider les enfants boursiers ou dont les familles rencontreraient des difficultés financières (il suffit de nous contacter si vous êtes dans ce cas).

 Petit rappel au sujet des sorties organisées par les Strapontins :
Il s’agit de sorties au théâtre pour les élèves du collège, parce qu’il nous semblait important que les élèves aient le maximum de références en arrivant au lycée, puisque le théâtre y est un des objets d’étude avec la problématique « texte et représentations ». De plus, cette problématique est abordée au collège dans les programmes de Français, et ces sorties peuvent pallier au moins quelques différences, ou quelques inégalités, face à l’accès à la culture.
Mais il s’agit aussi de sorties proposées aux parents, puisque les représentations ont lieu en soirée et que ces spectacles s’adressent bien sûr aussi à un public adulte.
Enfin, il s’agit aussi, et peut-être seulement, de s’étonner, d’être ému, bouleversé ou bousculé par l’émotion unique que suscite le fait d’assister à un spectacle vivant.
Les enfants peuvent donc venir avec leurs parents, qui sont les bienvenus, ou bien seuls ; ils seront alors pris en charge par le groupe d’adultes, parents et enseignants.
Les départs en bus se font du parking de la salle de la Bonne Fontaine à Forcalquier, et vous pouvez emporter un casse-croûte. Attention, pour les spectacles à Martigues, Aix et Marseille, nous devrons partir tôt. Des horaires précis seront donnés environ une semaine avant le spectacle.

L’adhésion à l’association (avant-dernière page) est obligatoire pour chaque participant, elle est valable toute l’année scolaire et couvre notamment les frais d’assurance.

Le formulaire de réservation se trouve en dernière page.
Attention, cette année, nous n’avons pu avoir que 38 places par spectacle. Nous prendrons en priorité les premiers inscrits, en privilégiant les élèves. La date limite des inscriptions est le 10 octobre. (Mais vous pouvez régler plus tard, en plusieurs chèques.)

Lorenzaccio, Alfred de Musset, mise en scène Catherine Marnas
Samedi 7 novembre 17H00 - Théâtre du Gymnase – Marseille
Pour les élèves de 4° et de 3° — 9€ élève – 26€ adulte Théâtre

Catherine Marnas, toute nouvelle directrice du Théâtre National de Bordeaux, adapte le chef d’œuvre de Musset !

L’auteur a 23 ans. Il se nomme Alfred de Musset et mène une vie dissolue dans les bras d’une maîtresse qui empeste le cigare et se fait appeler George (Sand). Sa pièce, Lorenzaccio, écrite en 1833, compte quatre-vingt personnages, trente-six changements de décor et noue plusieurs intrigues parallèles. Un défi à l’égard des conventions théâtrales mais qu’importe ! Il nommera cela Un spectacle dans un fauteuil, c’est-à-dire une pièce à lire chez soi. L’action se déroule à Florence en 1537, sous le règne d’un tyran, Alexandre de Médicis. Musset dépeint un pouvoir violent et amoral, une corruption généralisée et dénonce une impuissance révolutionnaire analogue à celle qui fut révélée par les journées révolutionnaires de juillet 1830 où la bourgeoisie française se soumit bien vite à Louis-Philippe. Pour libérer la cité du tyran, un jeune homme, Lorenzo, tout à la fois magnifique, tourmenté, intrépide et fragile, capable de se vautrer avec délices dans les pires turpitudes tout en conservant une âme innocente et emplie d’idéal, projette de tuer Alexandre. Son geste ne fera qu’éclairer la lâcheté des grandes familles républicaines qui dénoncent l’injustice mais se révèlent incapables, le jour venu, de faire face à leur devoir. « Je suis plus creux et plus vide qu’une statue de fer blanc » : cette réflexion acerbe et douloureuse de Lorenzo sur l’inanité de toute action politique résonne singulièrement aujourd’hui. Jeunesse déçue, désenchantement des citoyens, crise économique, monde politique vulgaire et cynique, tendances réactionnaires… Catherine Marnas voit en Lorenzaccio un écho poétique, philosophique et politique sur notre monde d’aujourd’hui. Dans sa mise en scène, pas de tableaux luxuriants de la Renaissance italienne, pas de décors monumentaux ni d’abondance de personnages, mais un texte plus resserré pour huit comédiens rendant l’intrigue plus nerveuse, rapprochant ainsi Lorenzo de son frère shakespearien, Hamlet.
Dossier de presse
Lien : http://canal-com.eu/7-22-oct-lorenzaccio-catherine-marnas/

The Roots, Compagnie Accrorap, Chorégraphie Kader Attou
vendredi 27 novembre 2015 – 21h Théâtre Durance – Château-Arnoux
Durée : 1h30 12 € élève - 25€ adulte Danse hip hop
Pour ce spectacle, l’association finance 3€ pour chaque élève.

« Un vieux 45 tours crépite sur le devant de la scène, laissant s’échapper les sifflements bien connus d’un tube de break dance des années 80. Instantanément, l’homme qui l’a mis en route se trouve happé par un flot de souvenirs… Parmi les pionniers du hip‑hop français, Kader Attou, aujourd’hui directeur du Centre Chorégraphique National de La Rochelle, opère avec The Roots un fertile retour aux sources. « À chiper à choper » s’amusait Sidney : celui qui découvrit le hip-hop à travers cette émission culte semble avoir fait sienne cette injonction. En s’ouvrant à toutes les esthétiques, en empruntant au répertoire contemporain comme au kathak indien, Kader Attou s’est forgé une gestuelle à la fois physique et infiniment poétique. Au ralenti ou prise de frénésie, en solo ou en tableaux de groupe, sa danse subjugue.
Dans un univers scénique de toute beauté, elle épouse les beats électroniques comme la musique classique et libère son émotion à travers onze danseurs étourdissants. Onze virtuoses masculins, qui ne s’économisent en rien pour donner corps aux trouvailles du chorégraphe.
Un insatiable explorateur qui, en revenant sur vingt années de hip‑hop, fait l’éclatante démonstration de sa maturité. » (Théâtre Durance)

Roméo et Juliette, Chorégraphie Angelin Prejlocaj
mardi 1er décembre 2015 – 20H30 Grand Théâtre de Provence – Aix en Provence
Durée : 1h30 12€ élève - 31€ adulte Danse
Pour ce spectacle, l’association finance 3€ pour chaque élève.

« Dans une improbable Vérone, non pas futuriste mais fictive, passablement délabrée, abritant une classe favorisée et dirigeante (la famille de Juliette) et une population misérable et exploitée (celle de Roméo), la rencontre des amants est proscrite et hors la loi ; la milice omniprésente et musclée, chargée par la famille de Juliette de contrôler l’ordre social, n’est pas seulement l’image shakespearienne de la fatalité, c’est aussi l’emprise effective du pouvoir sur une des libertés essentielles de l’individu : celle d’aimer.
Roméo et Juliette, même s’ils se soumettent parfois, refusent chacun la façon de vivre qui est imposée dans leurs classes sociales, classes fermées à toute communication comme le dicte la milice des consciences, d’où le scandale de cet amour. Tous deux voudraient être ailleurs, tous deux sentent la nécessité de décrocher, chacun aspire à ce qu’a l’autre. Le choc passionnel va leur permettre de sauter le pas, d’oser échapper au sort qu’on leur avait tracé. » (Angelin Preljocaj)

Pour les 30 ans du ballet Prejlocaj, le chorégraphe présente une relecture de son propre ballet Roméo et Juliette, créé en décembre 1990 pour le Lyon Opéra Ballet.
Marqué par sa culture et ses origines albanaises, il avait alors choisi de situer cette histoire d’amour universelle dans le contexte des régimes totalitaires des pays de l’Est.
Il ne s’agissait pas d’une lutte de clans comme l’aurait voulu la tradition mais d’un affrontement entre la milice chargée d’assurer l’ordre social et le monde des sans abris.
Aujourd’hui, les temps ont changé et la réalité a rattrapé la fiction.
Le décor d’Enki Bilal s’est transformé et la danse d’Angelin Preljocaj a évolué au contact des danseurs de sa propre compagnie, des interprètes rompus à son travail, avec lesquels une complicité artistique s’est établie au cours des années et des créations successives.

Macbeth / Fatum, Théâtre des Crescites, Mise en scène de Angelo Jossec
vendredi 26 février 2016 à 21h • Théâtre Durance – Château-Arnoux
Durée : 1h30 10€ élève – 15€ adulte Théâtre
Le Théâtre Durance conseille ce spectacle à partir de 14 ans.

Un roi d’Ecosse – Duncan – et ses guerriers – Macbeth et Banquo - face à une révolte de la noblesse. Une rencontre avec des sorcières qui prédisent une destinée royale à Macbeth, qui se laisse envahir par le doute et l’envie, l’ambition et la jalousie. Macbeth, aidé de son épouse, tue le roi Duncan, et est sacré roi à son tour. Mais il est hanté par les spectres de ses meurtres autant que par le pouvoir tyrannique, sa femme n’a de cesse de se laver pour y effacer les taches de sang, en vain…

« Tout le monde connaît Macbeth. Mais on connaît moins la légende qui l’entoure. On prétend que Shakespeare, en s’inspirant de véritables incantations pour écrire le dialogue d’ouverture des sorcières, aurait voué la pièce au malheur. Accidents, bagarres, incendies, décès : il est vrai que le cours de ses représentations n’a pas toujours été un fleuve tranquille. Pas de quoi intimider le Théâtre des Crescite ! C’est bardé d’une foi inébranlable dans le pouvoir de l’acteur que ce jeune collectif s’attaque à la redoutable Scottish play. L’histoire d’un couple infernal prêt à tout pour monter sur le trône d’Écosse. Mais comment les Macbeth en sont-ils arrivés à ce point d’inhumanité ? La question est posée par cette compagnie qui, dans le sillage de Brook et avant lui Grotowski, prône un théâtre dit « pauvre », celui du strict nécessaire, où l’absence de fioritures permet d’atteindre la théâtralité la plus pure. Donner à entendre la richesse de l’écriture du grand Will, se l’approprier sans préciosité pour révéler sa modernité : tel est le défi que se sont fixés ces comédiens plein de ressources et d’ingéniosité. Soit la promesse d’une belle soirée, si tant est que la malédiction soit écartée... « (Théâtre Durance)
Contact, mise en scène et chorégraphie Philippe Decouflé Compagnie DCA
Vendredi 11 mars 20H30 Théâtre des Salins – Martigues
Durée : env. 1h40 15€ élève – 25€ adulte Comédie musicale
Pour ce spectacle, l’association finance 5€ pour chaque élève.

Une comédie musicale. Un opéra-comique.
Les personnages : musiciens, danseurs, acteurs endossent en filigrane les rôles de Faust, Marguerite, Méphistophélès, le Diable et Dieu. Marguerite est multipliée. Dieu est dédoublé. Méphisto et Faust s’amusent dans le doute. Entre le paradis virevoltant du théâtre et l’enfer des tentations. Touche à tout génial, Philippe Decouflé est l’un des artistes emblématiques de ces 20 dernières années. Le public se souvient avec bonheur de la Danse des Sabots sur les Champs Elysées en 1989, lors des célébrations du Bicentenaire de la Révolution Française, ou de l’ouverture des jeux Olympiques d’Albertville en 1992. Depuis, il n’a cessé de créer de nombreux spectacles, sur les scènes nationales et internationales, dont Petites pièces montées, Shazam !, Sombrero, Octopus ou Panorama. Il est passé du Crazy Horse au Cirque du Soleil, il a réalisé des films, inventé avec 1000 personnes un défilé pour la coupe du monde de Rugby, imaginé une exposition intitulée Opticon…
C’est en 2004 qu’il est venu présenter Solo au Théâtre des Salins. Il était, la saison passée, l’invité spécial de l’exposition d’arts numériques Micro Macro. Dans Contact, (…) on retrouve tout ce qu’on aime du chorégraphe illusionniste : la danse, la performance, l’humour, l’extravagance, la grâce, la vidéo, les effets magiques et jeux d’ombre… Le chant en plus. Des tableaux aériens ou décoiffants, se succèdent, dans une ambiance de music-hall. Ils multiplient les clins d’œil au cinéma muet, à Fred Astaire, aux arts du cirque, à la prestidigitation, à West Side Story… La musique glisse du rock au lyrique, fait un détour par la bossa nova. Il est question du bien, du mal, du divin… Et c’est un enchantement.
Ouest-France

Et peut-être…
Pixel, Compagnie Käfig – Chorégraphie Mourad Merzouki
Vendredi 29 janvier ou samedi 30 janvier à 20h30 – Théâtre de la Passerelle - Gap
(Nous ne sommes pas encore certains d’avoir des places pour ce spectacle, mais vous pouvez vous y préinscrire.) Danse hip hop

La première expérience de Mourad Merzouki mêlant hip hop et vidéo interactive. Une expérience dense de nouveaux espaces, de nouvelles matières numériques vivantes, mouvantes, en dialogue avec les corps.
« Sur un plateau nu, des images projetées en 3D servent de décor à huit danseurs et trois circassiens, et dessinent des univers mouvants entre milieu aquatique et féérie stellaire.
La danse et la vidéo interactive dialoguent et fusionnent en un feu d’artifice visuel : des milliers de petits pixels envahissent l’espace comme autant de matière en mouvement évoquant la pluie, la neige, le sable ou le vent. Balayés par les danseurs, ils ont une puissance évocatrice presque illimitée formant des paysages sans cesse renouvelés.
La musique, douce ou lyrique, aux accents passagers d’épopées héroïques, vient parfaire l’alchimie entre les corps et le virtuel, le mouvement et l’image.
Mourad Merzouki offre ici un spectacle à la croisée des arts où l’énergie et la gestuelle élastique du hip-hop est sublimée par la magie visuelle.
Pixel est une véritable invitation à la rêverie et nous ouvre les portes d’un monde entre illusion et réalité. De cette fête des corps et de la lumière totalement jubilatoire, ludique, poétique, on ressort ébloui, le cœur en fête et l’esprit planant. » (Théâtre de la Passerelle)

Bulletin d’adhésion à l’association Les Strapontins
Année scolaire 2015-2016

Ne remplir qu’un bulletin par famille

I. Adhérent adulte :

Nom : ……………….………………………………….
Prénom : ………………………………………………
Adresse : ………………………………………………
………………………………………………………….
E-mail : ………………………………………………..
Téléphone : …………………………………………..
Nom : ……………….………………………………….
Prénom : ………………………………………………
Adresse : ………………………………………………
………………………………………………………….
E-mail : ………………………………………………..
Téléphone : …………………………………………..

II. Adhérent élève :

Nom : ……………….…………………………………..
Prénom : ……………………………………………….
Etablissement fréquenté……………………………..
………………………………………………………….
Classe : ……….
Nom : ……………….…………………………………..
Prénom : ……………………………………………….
Etablissement fréquenté……………………………..
………………………………………………………….
Classe : ……….

Nom : ……………….…………………………………..
Prénom : ……………………………………………….
Etablissement fréquenté……………………………..
………………………………………………………….
Classe : ……….
Nom : ……………….…………………………………..
Prénom : ……………………………………………….
Etablissement fréquenté……………………………..
………………………………………………………….
Classe : ……….

Si l’enfant vient seul, merci de préciser le nom et le numéro de portable de la personne à contacter au retour : ……………………………………………………………………………………………………………

Nombre d’adhérents adultes : ……. Nombre d’adhérents élèves : …….

Adhésion(s) à l’association Cochez la case qui vous concerne.
o Un adhérent : 5€
o Plusieurs adhérents : 10 € par famille (quel que soit le nombre d’adhérents)

Le règlement de l’adhésion doit être fait en même temps que le règlement des places, en espèces ou par chèque (qui peut être le même que celui des places) à l’ordre de l’association Les Strapontins.

Inscriptions Saison 2015-2016

Formulaire d’inscription à se procurer auprès de M. Faure, ou à renvoyer par courriel à strapontins.forcalquier@gmail.com avant le 10 octobre.

NOM Prénom :……………………………….………………………………………………………………
Téléphone : ………………………… Courriel : …………………………………………………
Spectacle Lieu Date Elève Elève boursier Adulte TOTAL

Lorenzaccio

Marseille

Samedi 7 nov.
17h00 Place
9 € x ……
Place
5 € x …… Place
26 € x ……
Transport
4 € x ……. Transport gratuit Transport
8 € x ……..

The Roots

Château-
Arnoux Vendredi 27 nov.
21h Place*
12 € x …… Place
5 € x …… Place
25 € x ……
Transport
2 € x …….. Transport gratuit Transport
4 € x ……

Roméo et Juliette

Aix –en-
Provence Mardi 1er déc.
20h30 Place*
12 € x …… Place
5 € x …… Place
31 € x ……
Transport
4 € x …….. Transport gratuit Transport
8 € x ……..

Macbeth / Fatum

Château-
Arnoux vendredi 26 fév.
21h Place
10 € x …… Place
5 € x …… Place
15 € x ……
Transport
2 € x …….. Transport gratuit Transport
4 € x ……..

Contact

Martigues Vendredi 11 mars
20h30 Place*
15 € x …… Place
5 € x …… Place
25 € x ……
Transport
4 € x …….. Transport gratuit Transport
8 € x ……..

TOTAL : …………………….

o Je suis intéressé par Pixel, de Mourad Merzouki, (danse hip hop) le vendredi 29 ou le samedi 30 janvier, à Gap, 20H30 – durée : 1H10 Oui / non
o Nombre d’enfants ……………….. Nombre d’adultes …………
L’horaire mentionné est celui du début du spectacle. L’horaire de départ du bus vous sera communiqué environ une semaine avant chaque spectacle.

*Pour les spectacles The Roots et Roméo et Juliette, la place élève coûte 15 €, l’association finance 3€ pour chaque élève.
*Pour le spectacle Contact, la place élève coûte 20 €, l’association finance 5€ pour chaque élève.

 Merci de libeller vos chèques à l’ordre de l’ Association Les Strapontins.
 Comme d’habitude, il est bien sûr possible de payer en plusieurs fois. Dans ce cas, n’oubliez pas d’indiquer au dos des chèques la date d’encaissement souhaitée.
 Aucun remboursement ne pourra être fait si vous ne venez pas. En cas d’empêchement, merci de nous prévenir le plus tôt possible, nous essaierons de trouver un remplaçant susceptible de racheter votre place.
Professeur de Lettres , M.FAURE.

Collège Collège du pays de Banon – Place Charles Vial - 04150 Banon – Responsable de publication : Mme Mariane LEW
Dernière mise à jour : vendredi 9 juin 2017 – Tous droits réservés © 2008-2017, Académie d'Aix-Marseille